Soupir d'une orchidée, par Danielle Masson

Publié le par Nolwenn Euzen

 

Déjà le premier vendredi de février, et bonne surprise, l'heure du rendez-vous des Vases communicants. J'échange, partage un bout d'intimité, les mots de Danielle Masson. Nous avons mijoté autour de trois mots qui venaient entre nous: "Se couvrir, s'exposer, s'ouvrir". On peut suivre Danielle, alias "32 octobre" derrière son nom, sur son blog: http://jetonslencre.blogspot.com/ où elle loge mon texte en retour: "Inventaire de quelques choses trop conservées".

 Pour se présenter dans l'écriture elle dit: "j’ai pris l’habitude de poser depuis des années, sur des cahiers, carnets encore là ou perdus au fil des déménagements ou des ruptures de vie / j’aime recevoir, les écrire, les partager / je n’ai pas rêvé je suis encore vivante" 

 

 

 

SE COUVRIR, S'EXPOSER, S'OUVRIR

 

« L'anéantissement de tous les mondes équivaut 

au soupir d'une orchidée. »

Marc Gendron

 

Trois mots pour dix-sept jours de mijotage.

Et ces trois mots à la forme pronominale… complètement différents avec ce se ou s’ devant.

Ils sont tout autres.

 

Entrons en cuisine.

 

Prendre une grande casserole… non… une petite casserole… car les trois mots seraient perdus.

 

Donc prendre une casserole transparente, vous savez, en une sorte de verre, pour les voir s’agiter, nager, reprendre leur souffle, monter à la surface, se bousculer, frémir, bouillir, suffoquer… enfin vivre.

 

Donc, vous avez en main une jolie casserole, dont le calcaire n’aura pas obscurci les parois… pas comme celle qui voit depuis maintenant 532 jours un œuf nouveau se trémousser tous les matins pour être dégusté à la coque.

 

Donc, dans la casserole susdite, verser de l’eau et mettez-la à frémir puis déposer délicatement le mot couvrir… pardon se couvrir…. Certainement, un appel pour coiffer, d’un couvercle, la casserole afin d’éviter toute évaporation ou débordement du mot. La casserole craint aussi de s’enrhumer. Par les temps qui courent, normal. Un chaud et froid est vite arrivé.

 

Mais il se trouve bien seul le mot.

Il flotte, il tourne en rond, il fait la planche, il plonge au fond de la casserole, mais il est malheureux. La solitude ne lui donne pas bonne mine.

 

Tout d’un coup, que voit-il passer, le mot s’exposer… 

 

2012-02-02-09.40.46.jpg

 

Ce dernier fait le beau. Il s’affiche, il est en train de virevolter autour d’une orchidée aux 32 boutons prêts à éclore. Normal, elle le mérite bien.

 

Se couvrir tape à la paroi de sa maison-casserole, tente d’attirer son attention. s’exposer fait un dérapage contrôlé, ouvre grand son seul œil, le O, vous aviez deviné et s’interroge. Il est à l’air libre, il se pavane, mais, après tout, un peu de chaleur ne lui ferait pas de mal. Il ne s’interroge pas plus, soulève délicatement le couvercle de l’aquarium miniature et plonge avec délice dans l’eau qu’il trouve à bonne température, en espérant que les degrés ne vont pas trop s’élever. Pas envie de se transformer en écrevisse. 

 

Se couvrir et S’exposer font plus ample connaissance et échangent leurs impressions et s’extasient de concert sur la beauté de l’orchidée dendrobium.

 

L’histoire pourrait s’arrêter là. Ils auraient pu continuer à tourner en rond, à comparer les expressions dont ils sont ingrédients. Mais le niveau de l’eau baisse… ils grelottent… l’eau ne frémit plus, ne bout pas, heureusement pour eux qui seraient passés de vie à trépas. Ils commencent à s’inquiéter. 

 

Tout d’un coup, une main apparaît, s’empare du manche de la casserole. Ils craignent pour leur vie de mot.

Ils se trouvent transportés, brinqueballés et tout d’un coup leur prison dorée s’ouvre. 

 

Ils reprennent espoir. 

 

Mais branle-bas de combat, ils se retrouvent tête par-dessus cul, descendent le toboggan de l’eau qui coule pour arroser la fameuse orchidée qu’ils admiraient et s’affalent, s’étalent à son pied. L’un couvre sa terre, l’autre s’expose.

 

Excusez cette histoire… sans queue ni tête… juste pour vous présenter cette orchidée qui, après s’être couverte de boutons, les ouvre et s’expose.

 

Admirez-la !

 

110411_orchidees--3--1.jpg

© 2012 - 32 Octobre

Commenter cet article